Histoire

A l’époque celtique, les Allobroges, dont la capitale est Vienne, peuplent les rares terres qui s’étendent de l’Isère au Rhône, incluant le Nord-Drôme. pas de traces effectives de cette époque si ce n’est dans la survivance de certains lieux dits d’origine gauloise : Les Combes, la Chanas, la Blache, le Bourbouriou ou ruisseau de Borvo, Borvo étant le dieu celte guérisseur, dieu des sources.

En 121 av. J C, par l’écrasante victoire des Romains sur les Allobroges à Châteauneuf sur Isère, débute l’ère Gallo-Romaine. Des vestiges romains ont été découverts à Verdun Lautufet, une portion de voie romaine au lieu-dit Les 14 Limites ainsi qu’une colonne milliaire (visible au musée de Valence) de la fameuse Voie Domitia qui suivait sensiblement le tracé de l’actuelle RN7. Le hameau de Bancel que nous partageons avec la commune d’Andancette occupe vraisemblablement l’emplacement de FILIGLAE, station de la Voie Domitia entre URSOLIS (St Vallier) et Vienne.

Au Moyen Age, les différents hameaux constituent la paroisse de Creures incluse dans le fief des Seigneurs de Beausemblant ont l’origine remonte aux premiers siècles féodaux. L’église, St Pierre de Creures, détruite aujourd’hui, était située au pied du château. La découverte récente d’une inscription burgonde fait remonter les traces d’occupation de Creures au VIème sicèle.

A la création des communes, en 1790, le vocable ” Creures ” est abandonné au profit de celui des Seigneurs du lieu. La commune est donc appelée Beausemblant. A cette époque, l’église de Creures est l’église paroissiale de trois communes : Beausemblant, Le Mollard et Laveyron.

La Tuilerie

La tuilerie GAILLARD de LAVEYRON  et la tuilerie ROBIN  de BEAUSEMBLANT avaient chacune un patron distinct et étaient indépendantes, jusqu’aux environs de 1946, date à laquelle elles ont été dirigées toutes les deux par la Société d’Exploitation des Tuileries ROBIN.

La tuilerie ROBIN de Beausemblant a été créée en 1856, par M Félix CROTTE ; c’est son gendre , M Louis GONDIAN qui l’a prise et qui se trouvait être l’arrière-petit-fils du fondateur.

En 1944-45, (dates précises inconnues), l’entreprise a été dirigée par un Comité de gestion ouvrière, puis par la suite la Société d’Exploitation des Tuileries ROBIN, qui a regroupé les 2 tuileries, comme indiqué plus haut, ceci jusqu’à la date de l’incendie le 13 août 1969, a cours duquel la majeure partie des bâtiments a été détruite, et l’activité définitivement arrêtée.

L’ensemble des bâtiments, carrière, terrains, a été acheté par la suite par l’Industrielle Régionale du Bâtiment, dont le siège social était à SASSENAGE (Isère).

Une partie a été rachetée par la commune de BEAUSEMBLANT EN 1979.

Le centenaire de cette tuilerie avait été fêté le 18 juillet 1957.

Cette entreprise fabriquait des tuiles, des briques et des accessoires : demi tuiles, faîtières, arêtiers, mites, couronnes, cheminées, poteries décoratives.

L’effectif était de 85 personnes.

Les maires de Beausemblant

La commune a été administré par :

1790 – Forcheron (curé, officier ministériel)
1795 – Buissonnet
1798 – Lepine
1800 – Buissonnet
1801 – Perdriolat
1802 – Lepine Louis
1814 – Collet Louis
1847 – Fayard Laurent
1848 – Collet Louis
1852 – Fayard de Lisle
1878 – Crotte Félix
1884 – Munier Louis (1er maire élu)
1988 – Crotte Félix
1890 – Bégot Benjamin
1892 – Fayard de Lisle
1895 – Bégot Benjamin
1896 – Munier Louis
1896 – Munier Paul
1908 – Gaillard Auguste
1913 – Bocon Marius
1919 – Robin Louis
1925 – Brunet Jean-Louis
1959 – Robin Martial
2008- Noir Jean-Claude
2014 – Cesa Jean

Source : Livret  “Notes historiques”  édité en 1954

par Jean-Louis Brunet, maire de Beausemblant